Matériaux

De la coquille Saint-Jacques au manche de brosse à dents : comment Natta recycle les déchets organiques pour réduire l’utilisation de plastique issu de la pétrochimie

19 Nov.

Chez Natta, la recherche de solutions écologiques fait partie de notre ADN. C’est pourquoi depuis notre création en 1994, nous utilisons en priorité des matériaux recyclés et travaillons sur des plastiques bio-sourcés, conçus à partir de déchets de ressources locales.

En partenariat avec Natureplast, expert en bioplastiques situé à Ifs près de Caen (14), nous développons de nouveaux compounds, c’est-à-dire de nouveaux assemblages de polypropylène recyclé et de matière organique.

La création de ces compounds nécessite un processus bien spécifique afin d’obtenir des résultats satisfaisants en termes d’écologie et de qualité de la matière.

Le processus de transformation des matières premières en granulés utilisables pour l’injection plastique

Étape 1 : L’approvisionnement du PP naturel recyclé

Chez Natta, nous utilisons exclusivement du polypropylène recyclé comme base de mélange. Il s’agit de PP post industriel (recyclage de déchets issus de l’industrie) ou bien post consommateur (recyclage de déchets issus des consommateurs). Il s’agit donc de ce que vous jetez dans votre poubelle jaune !

Avant de devenir des granulés prêts à être associés à de la matière organique, vos déchets plastiques sont broyés en paillettes, lavées, triées par matière et fondues ensemble. Rappelons que chaque tonne de plastique recyclé permet d’économiser 830 litres de pétrole ! L’enjeu est évidemment colossal, et en tant que professionnel de l’injection plastique, nous avons bien entendu notre rôle à jouer.

Étape 2 : L’approvisionnement du co-produit

Nous sélectionnons avec soin la matière organique utilisée pour nos compounds : il s’agit de recycler des matières qui posent problème par la quantité de déchets générés.

Dans le cas de la coquille Saint-Jacques, les industriels sont confrontés au stockage de centaines de tonnes de coquilles à stocker pendant les fêtes de fin d’année. C’est pour cette raison que nous avons choisi de travailler sur ce produit.

Étape 3 : Le broyage et la micronisation du co-produit

La première phase de transformation de la coquille Saint-Jacques, et de n’importe quelle autre matière organique, est le broyage : il s’agit de réduire la matière en particules de 10mm de diamètre environ.

Dans un second temps, les particules de coquilles sont triées puis micronisées : elles sont réduites en particules de l’ordre du millimètre. Selon le rendu souhaité, nous procédons à différentes micronisations : plus les particules sont grosses, puis elles seront visibles dans le compound, c’est-à-dire la nouvelle matière créée.

Étape 5 : Le compoundage du co-produit avec le PP recyclé

L’assemblage du polypropylène et des particules de coquilles Saint-Jacques est réalisé par une extrudeuse (ou compoundeuse) :  il s’agit de produire les granulés utilisés dans l’injection des pièces.

Étape 6 : L’injection des pièces avec le compound

À l’atelier, nous réalisons différents produits avec ce type de compound, comme les manches de brosse à dents pour notre client Bioseptyl.

Le processus global, de la réception des coquilles Saint-Jacques à l’injection des pièces, dure deux à trois semaines.

L’approche de Natta : un engagement pour réduire l’impact environnemental du plastique tout en produisant une matière de qualité

Le recyclage de déchets

Tous nos compounds sont en PP recyclé : nous ne souhaitons pas réaliser ces mêmes compounds en matière vierge. En effet, l’impact environnemental est notre priorité et nous choisissons ainsi de produire des granulés les plus respectueux possibles.

Côté matière organique, il ne s’agit pas de produire de la matière organique pour l’industrie des bioplastiques, mais bien de valoriser les déchets qui soulèvent de véritables de problématiques de recyclage.

La maîtrise du pourcentage de charge et de l’aspect du produit

Chez Natta, nous sommes spécialisés dans les pièces d’aspect :  c’est pourquoi le résultat visuel est primordial. Grâce au procédé de fabrication de compound « Made in Natta » mis en place avec Natureplast, nous contrôlons leurs caractéristiques et leur processabilité. De cette manière, nous maîtrisons le pourcentage de charge et ainsi l’aspect de la matière pour répondre aux exigences de nos clients.

Un large éventail de matières premières pouvant être utilisés comme co-produits

Au fil des années, nous avons développé des compounds à partir de déchets de matière organique très variées :

  • Esprit marin : huître, moule, coquille Saint-Jacques, algue…
  • Esprit des champs : blé, orge, coque de riz
  • Esprit fruité : cacao, pépin de raisin, noyau d’olive, marc de café
  • Esprit fibres végétales : bois, liège, miscanthus, lin
  • Esprit florale : lavande, rose
  • Esprit textile : chute de cuir

Vous souhaitez en savoir plus sur notre processus de production de pièces plastiques et nos prestations ?

N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre projet.